Accueil
La Main Vide

Wado-Ryu
Nécessaire du Karaté-ka
Livres sur le Karaté
 

 

 



Le Karaté Club accueille les enfants à partir de 4 ans. Les cours enfants sont scindés en deux groupes : un premier groupe, Baby Karaté, pour les enfants de 4 à 8 ans et un second, pour les enfants de 8 à 12 ans.

Les cours Baby Karaté durent 30 minutes durant lesquels nos jeunes karatékas vont s’échauffer durant 15 minutes (l’échauffement est primordial à tout âge au karaté). Ils vont apprendre les techniques de base, notamment sous forme de kihons (aller-retour), ainsi que leurs premiers katas. L’aspect combat du karaté est abordé dans ce groupe d’âgeavec toutes les protections nécessaires. 

Les cours ainsi conçus par Maître Di Francesco (Senseï*) apportent à l’enfant la pratique d’un exercice physique à la mesure de son âge, tout en lui permettant l’acquisition d’un certain nombre de préceptes propres au karaté : la politesse, le respect, la sincérité, l’amitié, le courage, la modestie, le contrôle de soi, l’honneur.

Les cours enfants pour les 8 à 12 ans durent une heure avec 25 minutes d’échauffement. L’apprentissage des techniques de bases et des katas se poursuit avec l’acquisition de techniques et de katas plus avancés. L’initiation au combat commence, mais grâce à l’intégration des préceptes énoncés plus hauts, le combat devient une discipline non violente puisqu’elle repose sur la maîtrise de soi, précepte hautement valorisé par Maître Di Francesco.

Des compétitions ont lieu tout au long de chaque saison : inter-clubs, championnats de l’Essonne. Les enfants désireux d’y participer peuvent s’inscrire et leur entraîneur assiste à ces compétitions. Il peut être juge ce jour-là, mais sa présence donne confiance aux enfants et à leur réussite, tout comme la présence de parents qui accompagnent leurs enfants à ces compétitions. Au fur et à mesure des années, le Club acquiert de plus en plus de résultats en compétitions.

Grâce à une ambiance conviviale où parents et enfants se côtoient dans un climat sportif et respectueux, les enfants tirent satisfaction à appartenir à un groupe dans lequel ils se font de nouveaux amis et où leur attention est canalisée durant un laps de temps déterminé. Bon nombre d’enfants ont converti leurs parents à la pratique du karaté. Toutefois, les parents non convertis sur le tatami* le sont dans l’esprit.